Aujourd’hui je vais répondre à la question : Doit-on passer un bilan au samu lors d’une prise en charge sur appel médecin ?

Pour répondre à cette question, nous allons voir 3 cas de situations principales qui peuvent se présenter à vous.

La première situation, vous arrivez chez votre patient, soit le médecin est toujours sur place ou alors il est parti, mais en règle général, il est déjà parti, Vous trouvez la fameuse lettre du médecin que vous lisez et vous devez la lire, j’y reviendrai sur une autre vidéo, mais cela fait parti du secret partagé . Votre patient ne montre pas de détresse vital, les paramètres vitaux sont corrects, on est pas dans le cadre de l’urgence absolue, vous pouvez prendre en charge et faire le transport en direction du centre de soins sans devoir passer un bilan au samu centre 15 en assurant la surveillance.

Deuxième cas de situation, vous arrivez chez votre patient et vous vous rendez compte d’une dégradation de son état clinique. Peut-être que son état de santé s’est dégradé entre le moment du départ du médecin et votre arrivée. Dans ce cas là, oui vous ferez un bilan puis un transmission au centre 15 qui décidera ou non d’ouvrir un dossier.

Et le troisième cas de figure moins rare mais qui peux arriver, vous arrivez chez votre patient et vous lisez sur la lettre du médecin (et vous le remarquez aussi sur votre patient), qu’il présente une suspicion d’AVC ou douleur thoracique par exemple. Dans ce cas la, la même que dans la seconde situation, vous ferez un bilan puis une transmission au centre 15.

Également pendant le transport que ce soit dans l’une des trois situations, vous ferez un bilan au centre 15 si l’état clinique de votre patient se dégrade subitement. Ce n’est pas parce que un patient va bien à l’instant T que 15 min plus tard son état ne peux pas se dégrader.

Maintenant dites vous que dans le doute, pas de doute. Si vous n’êtes pas sur de vous, rien ne vous empêche de vérifier les paramètres vitaux, de faire un bilan au centre 15, on ne vous tapera pas sur les doigts, au mieux ils ouvriront un dossier, au pire ils vous diront de continuer la prise en charge et le transport.